Le fanfaron

France 5
07/02/21 ~ 00:00 - 01:40

Gassman, flambeur séduisant, emballe le pauvre Trintignant, étudiant coincé dans une fausse idée du bonheur. Etude de mœurs entre frivolité et malaise. - Critique : Le personnage moteur, c’est la Lancia blanche, fusée scintillante et klaxonnante lancée à toute allure sur les routes arborées de l’Italie, symbole d’allégresse, de puissance et de danger. Le soleil en pagaille, l’insouciance insolente de la dolce vita, la dépense sous toutes ses formes : tout cela est trop beau pour être vrai ou, du moins, pour durer. Vittorio Gassman, hâbleur géant et vibrionnant, flambeur superficiel mais très séduisant, emballe le pauvre Jean-Louis Trintignant, parfait en étudiant coincé, englué dans un certain conformisme. D’une légèreté exaltante, la virée prend peu à peu une tournure grinçante. Exaspéré puis grisé, Roberto se laisse prendre au jeu d’un homme construit sur du vide. Héritage du néoréalisme en même temps qu’annonce de la comédie à l’italienne, cette étude de caractères télescope des destins avec une acuité indémodable. Sa force est de conjuguer frivolité et malaise, d’imprégner la pleine lumière de noirceur. Le pire étant qu’il est difficile de résister à la folle et amorale énergie du personnage joué par Gassman…