Le dossier Odessa

Arte
16/04/18 ~ 20:50 - 22:55

Après avoir lu le journal intime d'un vieillard juif rescapé des camps, le journaliste Peter Miller décide d'enquêter sur un ancien capitaine des SS, commandant d'un camp de concentration durant la Seconde Guerre mondiale. Ce faisant, Miller se retrouve impliqué dans une affaire qui le dépasse et qui met en cause une puissante organisation : le réseau Odessa, qui réunit d'anciens membres des SS et utilise son influence pour protéger les criminels de guerre nazis. Poussant son enquête plus loin, Miller est amené à rencontrer des espions des services secrets israéliens et découvre avec horreur un lien entre le réseau Odessa et sa propre famille... Critique : Film anglais de Ronald Neame (1974). Précédente diffusion: septembre 79. Peter Miller: Jon Voight. Edouard Roschmann: Maximilian Schell. Frau Miller: Maria Schell. Sigi: Mary Tamm. Klaus Wenzer: Derek Jacobi. David Porath: Peter Jeffrey. Gustav Mackensen: Klaus Löwitsch. Le général Glücks: Hannes Messemer. Le général israélien: Garfield Morgan. Simon Wiesenthal: Shmuel Rodensky. Fiche technique. Scénario: Kenneth Ross et George Markstein, d'après le roman de Frederic Forsyth. Images: Oswald Morris, Atze Glanert. Décors: Rolf Zehetbauer. Montage: Ralph Kemplen. Musique: Andrew Lloyd Webber. Titre original: "The Odessa File". Critique parue dans Télérama 1548. Durée annoncée: 124 mn. Le genre. Dramatique. L'histoire. En 1963, à Hambourg, le jeune journaliste Peter Miller apprend le suicide d'un vieux juif du nom de Salomon Tauber. Survivant du camp d'extermination de Riga, Tauber a laissé un journal qui accable le capitaine SS Edouard Roschmann, qui commandait le camp et fut responsable d'une série d'exécutions. Celui-ci vivrait encore en Allemagne, sous un faux nom. Bouleversé par ce véritable testament du vieil homme, Miller décide de retrouver Roschmann. C'est alors qu'il se rend compte que l'organisation secrète Odessa, qui avait pour mission d'assurer la fuite et la réinsertion des anciens officiers SS, semble avoir des ramifications profondes en Allemagne... Ce que j'en pense. "Le dossier Odessa" est composé comme un véritable film policier. On suit avec un intérêt constant la chasse à l'homme que mène un journaliste obsédé par la personnalité d'un assassin hors du commun qui a échappé à la justice des hommes. Simon Wiesenthal - que l'on voit d'ailleurs dans le film sous les traits de Shmuel Rodensky - a servi de conseiller technique à ce film, dont l'intrigue ne faiblit jamais, jusqu'au coup de théâtre final. Très courageusement, car il a été tourné en partie avec des capitaux allemands, "Le dossier Odessa" dénonce la puissance occulte des anciens criminels de guerre, infiltrés dans l'administration et dans la police, qui n'hésitent pas à tuer pour protéger leurs nouvelles identités. Le film bénéficie de la présence de Jon Voight, le héros de "Macadam cowboy" et de "Délivrance", toujours remarquable (aussi dans "Retour", à 22.55 sur A2). Grâce à lui, ce qui n'aurait pu être qu'un épisode parmi d'autres de la chasse aux nazis trouve une indiscutable vérité. L'acharnement de Peter Miller a pris toute sa valeur lorsque, il y a quelques années, le parlement allemand a décidé de refuser la prescription pour les crimes commis contre l'humanité. André Moreau Chrétiens-Médias: adultes et adolescents
 
Chargement...
Chargement...