Le dernier vice-roi des Indes

Canal+
05/07/18 ~ 01:30 - 03:10

En mars 1947, Lord Mountbatten est nommé vice-roi des Indes. Il s'y rend avec sa famille afin de préparer le pays à l'indépendance après 300 ans de domination britannique. Il doit composer avec les deux principaux mouvements nationalistes, le parti du Congrès et la Ligue musulmane, qui veut la création du Pakistan. La situation est explosive. Il prend conseil auprès de Gandhi qui prône une Inde indivisible et la paix entre hindous et musulmans. Il rencontre également Nehru, qui deviendra un proche... Critique : | Genre : fresque historique. Mars 1947. Lord Mountbatten débarque à Delhi avec sa femme et sa fille. Pour ce dernier vice-roi des Indes, chargé de préparer l’Inde à l’indépendance, la mission est ardue car des conflits religieux enflamment le pays. Après des consultations auprès de Nehru, de Gandhi ­­et de Jinnah, le leader musulman qui ­réclame la création d’un nouveau pays — le Pakistan —, lord Mountbatten prend une décision qui va provoquer l’un des plus grands exodes de populations de l’Histoire. La reconstitution est somptueuse, du moindre turban sikh à la dernière petite cuillère britannique. Ce film historique réussit à être à la fois spectaculaire et pédagogique — qui connaît les détails, cruels, de la partition des Indes ? La cinéaste Gurinder Chadha y ajoute, un peu maladroitement, une histoire d’amour contrariée entre un valet et une gouvernante du palais de confessions différentes. Le plus passionnant est le problème de conscience du vice-roi, abusé par Churchill, et créant le chaos en pensant construire la paix. Hugh Bonneville, l’Anglais adoré de la série Downton Abbey, apporte une belle rondeur inquiète au personnage. Mais c’est Gillian Anderson, dans le rôle de son épouse, Edwina, plus humaniste et éclairée politiquement, qui impose le respect.