Le dernier combat des capitaines de Guyane

France O
06/12/18 ~ 09:50 - 10:40

Face aux nouveaux défis écologiques, de jeunes Amérindiens de Guyane, engagés, se battent contre l'implantation au coeur de la forêt amazonienne d'une mine d'or baptisée «La Montagne d'or», dramatiquement polluante. En résistant, ils deviennent les porte-parole de leur communauté, trop longtemps laissée à l'abandon et ignorée dans ses besoins fondamentaux. Le film évoque les tourments économiques et écologiques de la Guyane et, plus largement, ceux des peuples premiers de la République française. Critique : En Guyane, au sud de Saint-Laurent-du-Maroni, en pleine forêt primaire amazonienne, l’exploitation minière Montagne d’or pourrait entrer en activité en 2022. Ce film donne la parole à des ­figures amérindiennes de la résistance à ce gigantesque projet industriel. Bénédicte et ­Julien sont « capitaines » de leurs communautés. A ce terme hérité de l’époque ­coloniale, Julien préfère celui de « chef coutumier », plus en accord avec la culture amérindienne. Christophe est porte-parole du mouvement de défense des droits Jeunesse ­autochtone de Guyane. Le trentenaire ­Fabio retourne quant à lui à ses racines amérindiennes en bâtissant une maison à Terre-Rouge, le village de sa mère. La menace qui pèse sur la culture amérindienne et la volonté de la préserver sont clairement exposées au fil des entretiens, des rassemblements de chefs coutumiers ou des manifestations dans lesquels la ­caméra s’est immiscée. Le désastre écologique annoncé est une atteinte directe à l’identité de ces peuples premiers de Guyane, intimement liés à la nature. Leurs prises de parole traduisent aussi le sentiment d’abandon des Amérindiens par l’Etat. « Ariane ne nous amène rien, Soyouz non plus, les différentes mines d’or légales n’apportent rien à la Guyane », réprouve ­ainsi Julien. Au détour d’un échange entre chefs coutumiers, on comprend que les élus locaux sont « peu mobilisés » contre le projet. Mais nous n’en saurons pas plus, ni sur la communication de la compagnie ­minière, qui affleure à peine dans une réunion publique à laquelle les réalisateurs ont assisté. Pour réellement comprendre la ­situation dans son ensemble, il manque une vision précise de ceux contre qui se battent les Amérindiens, et donc du rapport de force engagé.
 
Chargement...
Chargement...