La Turquie selon Erdogan

France 5
22/04/18 ~ 22:35 - 23:30

Il est l'homme fort de la Turquie et du Proche-Orient. Recep Tayyip Erdogan est devenu, en quelques années, un partenaire diplomatique indispensable à l'Europe et aux Américains. Autrefois démocrate et pro-européen, le président turc s'est imposé comme un chef d'Etat aux ambitions autocratiques dans un pays en plein désarroi. Renforcé par le coup d'Etat du 15 juillet 2016, il est encore plus puissant et plus déterminé à régner, avec le soutien tacite des Européens. Critique : Jusqu’à quand la Turquie d’Erdogan pourra-t-elle bombarder les Kurdes syriens, réprimer par les purges, la torture et l’emprisonnement toute velléité d’opposition ? Ne s’attirant, au mieux, que les critiques timorées des puissances occidentales. Le dictateur a, il est vrai, une carte maîtresse dans son jeu : le chantage aux réfugiés qu’il contient aux frontières de l’Europe. Découpé chronologiquement, le film retrace la mue d’un homme longtemps présenté comme un « modèle de démocra­te musulman » en autocrate brutal. Friand de manipulations et de volte-face, Erdogan est parvenu au fil des années à neutraliser tous ceux — y compris ses alliés d’un jour — qui se mettaient en travers de sa route. Avec, pour seule ligne de con­duite, la mise en place d’un système politique où il concentre tous les pouvoirs. Etayé par les propos de proches d’Erdogan, du député européen Daniel Cohn-Bendit et d’opposants, le documentaire éclaire avec pédagogie les ressorts et les étapes de la métamorphose de cet opportuniste hors pair. L’an passé, l’implacable enquête de Guillaume Perrier et Gilles Cayatte, diffusée sur Arte, Erdogan, L’ivresse du pouvoir, avait esquissé avec force cette même « chronique d’une mort annoncée de la démocratie ». D’où la frustration de ne pas voir le film se saisir de problématiques géopolitiques plus récentes : le jeu d’Erdogan dans la région, entre Iran et Russie, le sort des Kurdes…
 
Chargement...
Chargement...