La traversée de l'ombre

Arte
01/10/20 ~ 00:40 - 02:15

A la fin des années 1970, en Suisse. Christa obtient son premier poste de directrice du service social d'une clinique psychiatrique rurale. Elle aimerait s'occuper des patients dans une structure dédiée, à l'extérieur de l'établissement,, mais se retrouve confrontée au professeur Sennhauser, directeur aux pratiques archaïques... - Critique : Dans la Suisse rurale des années 1970, Christa s’apprête à prendre la tête du service social d’un hôpital psychiatrique. Alors que dans toute l’Europe le corps médical se réforme, et envisage de nouvelles approches du traitement des malades, elle tente une expérience : permettre aux patients d’intégrer des appartements communautaires, afin d’acquérir une autonomie, et à terme, de se réinsérer dans la société. Mais les velléités de la jeune femme se heurtent aux méthodes réactionnaires du directeur de l’institut… Inspiré de faits réels, le téléfilm aborde, avec un sens de la nuance, cette période de remise en question des pratiques psychiatriques. À travers la description du quotidien de l’hôpital ou l’évocation de la création, en 1978, de l’association de défense des patients Pro Mente Sana, il offre un aperçu des débats au sein des institutions et de la situation de ces « fous » confrontés, pour certains, à des problè­mes plus sociaux que psychiques. L’ensemble est honorable, et les enjeux, clairement posés. Malgré tout, on peine à se passionner pour cette fiction à la réalisation assez plate, qui, tout en évitant la caricature, cède aux pesanteurs du film-dossier.
 
Chargement...
Chargement...