La petite voleuse

Arte
19/02/21 ~ 13:35 - 15:35

Un village des années 1950. Récit d'un parcours chaotique vers l'âge adulte, et une héroïne farouche, fragile et émouvante dans ses contradictions. - Critique : La Petite Voleuse est née de la rencontre entre François Truffaut, Claude Miller et Charlotte Gainsbourg. Le premier crée l’héroïne comme un alter ego féminin d’Antoine Doinel. Mais progressivement, celle-ci s’en émancipe pour faire l’objet d’un scénario centré sur elle. En 1988, quatre ans après la mort de Truffaut, le projet est récupéré par Claude Miller — son ancien directeur de production —, qui clôt ainsi la meilleure décennie de sa carrière : Garde à vue, Mortelle Randonnée puis L’Effrontée, déjà avec Charlotte Gainsbourg. La grâce de la jeune comédienne, dans son deuxième grand rôle au cinéma, sied parfaitement à cette ado de 16 ans pétrie de contradictions — enfant et Lolita, fragile et rebelle. S’il reste un témoignage authentique sur la France de 1950 — en particulier sur sa misogynie ordinaire —, le film ne s’embarrasse ni de sociologie ni de psychologie. La kleptomanie du personnage, qui demeure une énigme, rend sa trajectoire imprévisible : aventure avec un quadragénaire marié, expérience professionnelle comme bonne, passage dans une maison de correction… Autant de situations éphémères illustrant à merveille les volte-face de l’adolescence.