La moutarde me monte au nez

Arte
21/08/18 ~ 13:35 - 15:10

Une farce bon enfant qui tire à blanc sur la presse à scandales, la politique et le star-system. Pierre Richard endosse une nouvelle fois son costume de supergaffeur. Et Jane Birkin assure en starlette débordée. Critique : | Genre : gentil condiment. Il y a des films avec lesquels on n’a pas envie d’être méchant. Comme cette farce bon enfant qui tire à blanc sur la presse à scandales, la politique cul serrée et le star-système. Pierre Durois, petit prof de maths, va mettre une pagaille dans tout ça. Oh, pas exprès, vu que c’est Pierre Richard, imbattable quand il s’agit de se prendre les pieds dans le tapis… Le rythme assez soutenu repose sur ses gaffes en cascades, et on parvient à sourire de temps en temps. Ça ne casse pas trois pattes à un frisé maladroit, mais, décidément, on se refuse à être cinglant. Il est si sympa, Zidi, de jouer au petit jeu des références avec un léopard apprivoisé pour rendre hommage à L’Impossible Monsieur Bébé, puis une étreinte roulée-mouillée sur la plage comme dans un Tant qu’il y aura des hommes de cartoon. Claude Piéplu est parfaitement coincé dans son costume trois pièces de pourfendeur de la fesse. Le comique donne une mine superbe à Jane Birkin. Et la musique, un peu charleston, est très bien.
 
Chargement...
Chargement...