Joséphine Baker, première icône noire

Arte
14/04/19 ~ 22:45 - 23:40

En 1920, enfant pauvre du Missouri, Joséphine Baker fuit, à 13 ans, la famille de Blancs qui la traite en esclave pour suivre une troupe de théâtre. Après une incursion dans le music-hall à New York, elle s'exile à Paris. Toute l'Europe s'entiche de cette tornade scénique à la danse ébouriffante et aux multiples talents. Joséphine Baker devient l'objet d'une sincère adulation, mais aussi de fantasmes coloniaux peu reluisants. Ses tournées américaines ravivent en outre les traumatismes de l'enfance. Accusée par la communauté noire de n'avoir rien fait pour les siens, elle trouve sa voie dans l'engagement politique pendant la Seconde Guerre mondiale, puis auprès des militants des droits civiques.