Joey and the Leitis : le combat des leitis dans les îles

France O
11/04/19 ~ 21:50 - 22:45

Dans l'archipel de Tonga, seul archipel polynésien non colonisé, les Leities, des personnes transgenres, mènent une lutte pour leurs droits auxquels s'opposent avec virulence les nouvelles églises évangéliques américaines qui ont le vent en poupe dans la région. Rencontre avec des personnes qui luttent pour leur dignité et contre les discriminations qui frappent les gays, les lesbiennes et les personnes trans. Critique : Aux îles Tonga, petit royaume polynésien jamais colonisé et préservé des missionnaires jusqu’en 1826, la tradition des Leitis (ou transgenres) est aujourd’hui en butte au sectarisme des Eglises, voire à la haine et à la bêtise de certains dignitaires et activistes chrétiens. Tel le révérend Ahio, pour qui la liberté consentie à chacun au nom des sacro-saints droits de l’homme serait dangereuse car sans limites. Ou le pasteur Barry, télévangéliste financé par les Etats-Unis, qui évoque le sort réservé aux homosexuels en Iran avant de préconiser, bon prince, un mois d’emprison­nement pour ces hommes refusant le sexe que Dieu leur a donné. « Jamais, de ma vie, je ne me plierai à la volonté de quiconque », réplique la protagoniste-titre de ce documentaire : Joey Joleen Siosaia Winston Churchill Mataele, née Joe, qui cultive sa féminité depuis l’enfance et dont le témoignage d’une grande élégance suffit à l’in­térêt de Joey et les Leitis. Dommage que cette ode à la différence en manque tant, sacrifiant aux standards esthétiques des productions anglo-saxonnes qui pullulent sur le marché international.