James Bond 007 contre Dr. No

France 4
21/11/18 ~ 22:50 - 00:35

La première fois où l'on entendit : « Bond, James Bond. » Pas encore besoin de gadgets à gogo grâce à Connery, Sean Connery, et une trame d'espionnage bien filée. Critique : On le découvre de trois quarts dos, assis à une table de jeu. Il lance à la jeune femme qui joue contre lui au baccara (et perd) : « J’admire votre courage, mademoiselle… ? » Elle répond : « Trench. Sylvia Trench. J’admire votre chance, monsieur… ? » Impeccable dans son smoking, il allume négligemment sa cigarette et décline son identité pour la première fois : « Bond. James Bond. » Ce film inaugure brillamment une ­série devenue mythique, inspirée par les ­romans de Ian Fleming. Il ne croule pas sous les gadgets qui encombreront certains épisodes ultérieurs (dès l’apparition de Roger Moore), mais fait davantage confiance à l’intrigue d’espionnage, qui comporte quelques moments réjouissants : la veuve noire sur le torse velu de Sean Connery et les supplices raffinés ­préparés par l’odieux Dr No… Point d’orgue de l’aventure : Ursula Andress en bikini, qui apparaît sur la plage en chantant ­Underneath the mango tree, telle une ­Vénus des tropiques.
 
Chargement...
Chargement...