Hale County, jour après jour

Arte
19/02/19 ~ 00:10 - 01:25

A Hale County, petit comté d'Alabama, Daniel Collins, étudiant à l’université de Selma, rêve d'un avenir meilleur qui le sortira de la pauvreté. Quincy Bryant, quant à lui, se bat au quotidien pour soutenir sa jeune famille. Sa femme, Bootsie, attend des jumeaux. Les deux hommes confient leurs attentes, leurs espoirs mais également leurs doutes et leurs désillusions, à RaMell Ross, qui a capté pendant cinq ans les fragments de la vie des membres de cette communauté afro-américaine... Critique : Sensation 2018 du festival de Sundance, le quotidien de deux jeunes Afro-Américains dans un petit comté d’Alabama, au sud des Etats-Unis. Entraînements de basket, prières à l’église, grossesse… le réalisateur capte une mosaïque de moments censés figurer la vie qui s’écoule, sa banalité et ses événements exceptionnels. Il affirmera ne pas avoir voulu faire un film « sur quelque chose », qui assènerait un message et oublierait de regarder. Hale County, jour après jour regarde donc la vie : on s’y ennuie parfois, on n’y comprend pas toujours tout, et, de temps à autre, on est ébloui par ce qui se passe sous nos yeux. Doté d’un sens de la photo remarquable, RaMell Ross capture des scènes visuellement folles, qui semblent sorties de contes oniriques, comme cette séquence où un gamin débarque au milieu des habitations, debout sur un cheval… La contemplation suffit-elle à faire un film ? Face à cet essai, dont nous n’arrivons pas à discerner la sincérité de la pose, nous restons dubitatif. L’académie des Oscars n’est pas du même avis et a nommé le film dans sa catégorie « documentaires ». Verdict le 24 février.
 
Chargement...
Chargement...