Grimsby, agent trop spécial

Canal+
26/05/18 ~ 01:05 - 02:30

Un glandeur débonnaire doit épauler son frère, redoutable agent secret. Un sympathique pastiche de film d’espionnage, avec Sacha Baron Cohen. Critique : | Genre : pastiche d'espionnage. Questions de cours : au mitan du film, dans quelle partie anatomique d'une femelle éléphant nos deux héros poursuivis en Afrique par des tueurs décident-ils de se réfugier ? Et quel organe de l'éléphant mâle a vocation à combler cette cavité, rendant tout à coup l'espace très confiné ? Bien sûr, vous avez réussi l'examen, et c'est ce qui fait le charme de Grimsby, agent trop spécial : se douter jusqu'où Sacha Baron Cohen pourrait aller dans le trash, le mauvais goût, le « comique des fluides ». Puis constater qu'il y va bel et bien, et plus loin encore. On sait gré au créateur de Borat d'avoir abandonné les films-concepts (comme Brüno, sur la mode) et de revenir avec une modeste comédie d'espionnage, plus dans la veine d'Austin Powers (2 et 3) que de Kingsman. Il y joue un prolo bas du front, hooligan et chômeur, vivant à Grimsby, ville du nord de l'Angleterre, qui retrouve enfin son petit frère, devenu espion. On se fiche de la vague intrigue et du monde à sauver : ce qui compte, c'est l'orgie colossale de quiproquos insensés et de gags politiquement incorrects, comme ces faux Donald Trump et Harry Potter accidentellement atteints par le virus du sida... Bien sûr, on peut trouver tout cela choquant. Mais le fait est qu'on rit à gorge déployée devant cet acharnement à transgresser, régressif et libérateur. — Aurélien Ferenczi
 
Chargement...
Chargement...