Greta

Canal+
30/09/20 ~ 21:42 - 23:19

Un jour, dans le métro new yorkais, Frances trouve un sac luxueux. Grâce à une carte d'identité, elle parvient rapidement à trouver la propriétaire. Il s'agit de Greta, une française, veuve et qui se sent bien seule depuis le départ de sa fille. Frances, de son côté, se remet difficilement de la mort de sa mère. Les deux femmes joignent leurs solitudes et se voient régulièrement. Lors d'un dîner chez Greta, Frances découvre qu'en fait cette dernière lui a menti. Greta a un stock de sacs qu'elle place un peu partout dans la ville. Frances décide alors de prendre ses distances. Mais Greta ne l'entend pas de cette oreille et commence à harceler la jeune femme... - Critique : Dans New York, Greta est très seule. Comme Garbo l’était. Et comme la star d’antan, Greta aime porter un feutre pour dissimuler son visage, ou pour cacher ce qu’elle est vraiment… Car l’isolement ne réussit pas à cette veuve hongroise, qui tente d’y échapper en attirant chez elle des jeunes filles dont elle peut devenir la mère de substitution. Frances, serveuse dans un restaurant, n’arrive justement pas à faire le deuil de sa maman trop vite disparue : elle va chercher du réconfort auprès de la gentille Greta. Avant de comprendre qu’elle est méchante… Pour Isabelle Huppert, cette femme qui puise un terrible sadisme dans la souffrance donne l’occasion de renouer avec les performances extrêmes dont elle a le secret. Mais le film affiche une dualité moins heureuse. C’est d’abord une rêverie séduisante sur le cinéma, où tout semble devenir citation : quand Greta se met au piano pour donner une leçon à sa protégée, on voit ressurgir La Pianiste, de Michael Haneke (2001), quand elle descend à la cave, on se croirait dans le Psychose de Hitchcock (1960). Mais c’est aussi un thriller psychologique standard, où le souci de l’efficacité tient lieu d’inspiration, la moitié du temps. Neil Jordan n’a pourtant pas perdu toute l’élégance qui était la sienne quand il dirigeait Entretien avec un vampire (1994). Le final de Greta en donne la preuve.
 
Chargement...
Chargement...