Gemini Man

Canal+
23/08/20 ~ 08:00 - 09:55

Une nuit, Henry Brogan, est attaqué par une escouade. Le tueur professionnel en sort vivant et réalise que le programme gouvernemental Gemini, mené par Clay Verris, cherche à l'éliminer. A sa grande stupeur, il découvre que son assassin est son portrait craché en plus jeune. Il s'agit en fait d'un clone, qui a le don d'anticiper ses moindres mouvements. Ce clone ne serait pas unique et ferait partie d'un vaste plan. Aidé par ses amis Danny et Baron, Henry va tenter de rallier celui qui est chargé de le tuer à sa cause et mettre Clay Merris hors d'état de nuire... - Critique : Annoncée comme un film d’action révolutionnaire, cette production hollywoodienne entendait offrir aux spectateurs de ­cinéma une expérience inédite, qui s’est révélée plutôt catastrophique… Tourné avec une caméra assurant une fabuleuse qualité de définition de l’image, Gemini Man ressemblait, sur grand écran, à un film en vidéo. Le résultat va-t-il être meilleur sur nos télés ? On peut avoir la curiosité de le vérifier. On découvrira alors une curieuse séquence d’ouverture, où un tueur à gages, joué par Will Smith, est allongé dans l’herbe d’une prairie belge et vise un homme assis dans un TGV parti de la gare de Liège, lancé à pleine vitesse. La question de la précision (du tir et de l’image) trouve alors une résonance. Mais la suite est banale, enchaînement de courses-poursuites pour éliminer le tueur qui en sait trop. Clou du spectacle, c’est le clone du héros, version rajeunie de lui-même, qui le traque — d’où les gémeaux du titre. Cet effet spécial supplémentaire ne convainc pas dans toutes les scènes. Seul Will Smith garde le cap : sa présence toujours chaleureuse apporte un peu d’humanité à ce film bien trop technique.