Furie

France 5
28/01/19 ~ 23:55 - 01:25

Un homme est jeté en prison pour un crime qu'il n'a pas commis. La foule veut le pendre. Ce premier film américain de Fritz Lang est le pendant de M le Maudit : plus de bien ni de mal, mais une culpabilité collective... Le regard critique de Lang est implacable. Critique : Premier film américain de Fritz Lang, Fury resta son préféré parmi tous ceux de sa fructueuse carrière à Hollywood. C’est une réussite capitale. Le scénario fut inspiré par une réalité terrible de l’époque : le nombre impressionnant de lynchages perpétrés aux Etats-Unis. Ce phénomène de haine collective préoccupait Lang, qui a fui une Allemagne galvanisée par le nazisme. Joe Wilson, un garagiste qui croit aux vertus du travail et de l’honnêteté, part rejoindre sa future femme, Katherine. Mais il est arrêté par la police, qui recherche un kidnappeur d’enfant et semble trouver un lui en coupable idéal. N’attendant nul jugement, la population met le feu à la prison. Joe périt dans l’incendie. Le procès de ses lyncheurs commence… Fritz Lang porte un regard sans illusion sur la société américaine et son idéal démocratique. En chaque citoyen modèle est tapie une bête féroce, même en Joe Wilson. La grande force du film est de nous entraîner au-delà des repères rassurants d’un combat entre le bien et le mal. La terrible ambiguïté de l’homme trouve ici une étonnante dimension.