Foxtrot

Arte
26/08/20 ~ 23:25 - 01:10

Michael et Dafna, parents israéliens, apprennent la mort de Jonathan, leur fils qui sert sous les drapeaux. Alors que sa femme s'effondre placée sous sédatif, Michael garde sa colère rentrée et conserve en lui un secret de son service. Le jeune militaire surveillait avec trois autres soldats un barrage sur une route boueuse perdue dans un paysage désertique, davantage empruntée par les chameaux que par les hommes. Il trompe son ennui en dessinant et fait des pas de foxtrot sur l'asphalte, contrôlant très épisodiquement des voitures d'arabes figés dans un silence humiliant. Une routine qui va conduire à une bavure... - Critique : Densité et intensité sont la marque du réalisateur ­israélien de Lebanon (2009), qui racontait l’expérience d’un soldat de Tsahal, rivé au viseur de son char, pendant la guerre du Liban. Cette fois, il met en scène un couple de Tel-Aviv à qui une délégation de militaires vient annoncer la mort de son fils au combat. En apprenant la nouvelle, la mère s’effondre. Mais la caméra, au lieu de montrer la femme évanouie au sol, reste fixée sur le tableau derrière elle : une composition géométrique créant une sensation de vertige. Avec cette mise en scène graphique, Samuel Maoz enferme ses personnages dans un monde à part. L’inventivité visuelle devient l’expression de leur traumatisme. À cet univers mental, le réalisateur ajoute un tour de vis audacieux : les technocrates de Tsahal ont fait erreur sur la personne. Le soldat vit encore… Dans la seconde partie de cette tragédie, parfois ironique, en trois actes, on est avec le jeune homme et ses camarades en tenue de combat, affectés à un check-point au milieu du désert. Le film devient alors une évocation très critique d’Israël, pays en paix et en guerre, hanté par un conflit à la fois omniprésent et invisible, capable d’une violence qu’il faut masquer. Une vie presque normale surgit pourtant, dans la dernière partie, qui reprend, comme un espoir, la mesure de l’humain. Avec une délicatesse inattendue et une force admirable.