Faux semblants

France 2
20/11/20 ~ 21:05 - 22:46

Toute nouvelle pour ce poste la jeune lieutenant Valentine Moreno (28 ans) débarque à Nantes pour travailler aux côtés du célèbre Capitaine Antoine Thomas (50 ans), récemment rentré de congé maladie, faisant suite au terrible drame qu'il a vécu quelques mois auparavant. - Critique : Nantes, sa grisaille et ses flics. Alors que le cadavre lacéré d’une journaliste a été retrouvé, la capitaine Ventura, brindille au regard mélancolique fraîchement débarquée dans la police criminelle, enquête. Elle sera aidée d’Antoine Thomas, vieux briscard très respecté dans la brigade, sorti d’un douloureux congé maladie, et désormais en fauteuil roulant. Toutes leurs suspicions concordent vers un homme. D’indices en fausses pistes, le duo dressera un constat sans grande originalité : mieux vaut se méfier des faux-semblants, pour reprendre ce titre identique au film de Cronenberg — la terreur en moins. Rien de nouveau sous le soleil du téléfilm : des plans en contre-jour dans des intérieurs maussades, une réflexion superficielle sur la défiance entre policiers et médias, des victimes dont on ne saura rien… Toutefois, cette trame un poil convenue conserve une inoxydable part de suspense : qui diantre a tué la journaliste ? Pour y répondre, le film met en lumière un binôme touchant. D’un côté, Noémie Schmidt convainc en mère célibataire et professionnelle entourée d’hommes. De l’autre, Thierry Godard (Engrenages), au regard bleu ravagé par le deuil, crève l’écran. Peut-être est-elle là, la nouveauté de ce téléfilm : dans des personnages complexes, dont l’humanité nous saisit.
 
Chargement...
Chargement...