Europa Europa

Arte
18/08/18 ~ 01:50 - 03:35

Un adolescent juif-allemand fuit le nazisme. Les circonstances l'obligent à devenir tour à tour membre des jeunesses communistes et de l'armée nazie. Agnieszka Holland a signé un film pudique d'après une histoire vécue. Critique : | Genre : biographie picaresque. A la veille de la Seconde Guerre mondiale, un ado juif allemand fuit le nazisme avec ses parents. Il se retrouve en Pologne, puis dans un orphelinat soviétique. Il sera tour à tour membre des jeunesses communistes et de l’armée nazie… La tourmente fait de lui un être ballotté, à la recherche d’un pays, d’une identité… Le héros de cette drôle d’histoire a existé. Ce qui lui est arrivé relève du roman picaresque ; or c’est une série de tribulations non seulement vraisemblables mais véridiques. Il y a de la dérision, de la colère retenue, dans les descriptions successives des différents totalitarismes pour lesquels le héros est contraint de sacrifier, et qui se déclinent comme autant de variantes de l’horreur. Le titre lui-même confère aux événements réels une dimension allégorique. On peut confronter l’Europe et ses mythes, issus des années 1930 et 1940, à l’Europe d’aujourd’hui, qui génère d’autres mythes : espoir d’unité contrebalancé par la résurgence de nationalismes jaloux. Ce film d’aventures vécues, qui tire vers le romanesque, est aussi une réflexion politique.   Dans le cadre d’une soirée consacrée au producteur berlinois Artur Brauner (voir grille).
 
Chargement...
Chargement...