El Chuncho

France 3
07/05/18 ~ 00:30 - 02:30

En 1910, la rébellion d'un général mexicain contre le gouvernement est soutenue par un Américain aux motivations troubles. La révolution mexicaine sert ici une réflexion politique remarquable. Un western-spaghetti du meilleur cru. Critique : Film de Damiano Damiani (El Chuncho, quien sabe ? Italie, 1967). Scénario : Franco Solinas, D. Damiani et Salvatore Laurani, d'après son histoire. Musique : Luis Enriquez Bacalov. 115 mn. VF. Avec Gian Maria Volonte : El Chuncho. Lou Castel : Bill Tate. Klaus Kinski : El Santo. Martine Beswick : Adelita. Jaime Fernandez : le général Elias. Genre : western mexicain. Au cours de la Révolution mexicaine de 1910, une bande de guérilleros, dirigée par El Chuncho, attaque un train transportant des troupes et des munitions pour le gouvernement, grâce à l'aide d'un des pas­sagers, l'Américain Bill Tate. Celui-ci rejoint ensuite le camp des révolutionnaires d'El Chuncho, et s'empare de stocks d'armes qu'il compte vendre au général Elias, le chef des rebelles. En route, il s'arrête, avec ses hommes, dans la petite ville de San Miguel. El Chuncho est, au même titre que les oeuvres de Sergio Leone, à marquer d'une pierre blanche dans la vaste production de westerns italiens. C'est un véritable film d'aventures, intelligemment mis en scène, et Damiano Damiani profite de l'occasion pour poser en termes politiques le pro­blème des innombrables révolutions mexicaines. Qui est et que veut El Chuncho ? Quelle est la véritable personnalité de Bill Tate, cet « Américain bien tranquille » ? Autant de questions auxquelles Damiani répond avec un sens de la politique et de l'histoire bien rare dans ce type de western. Le rôle de Bill Tate, tenu par Lou Castel, est particulièrement intéressant, et la performance de Klaus Kinski, en mystique révolutionnaire, est l'une des plus belles de sa carrière. André Moreau