Désobéir

LCP
Aristides de Sousa Mendes
10/06/18 ~ 18:55 - 20:30

Lorsque les troupes allemandes envahissent le territoire français en juin 1940, la Gestapo met en place les principes répressifs et racistes édictés par Adolf Hitler. Un homme décide de s'opposer : Aristides de Sousa Mendes. Ce courageux Portugais refuse de rester les bras ballants alors que d'innombrables exactions sont commises. Il tente de venir en aide à tous ceux que les nazis persécutent. Déterminé à offrir une terre d'accueil à tous les réfugiés, il tente de les faire passer jusqu'au Portugal. Malgré les réticences des autorités portugaises, il parvient à mettre en place un réseau efficace. Lui-même joue de son poste haut placé pour distribuer autant de visas que possible... Critique : Téléfilm de Joël Santoni (France, 2009). Scénario : José-Alain Fralon, Jean-Carol Larrive, J. Santoni. 105 mn. Rediffusion. Avec Bernard Le Coq, Roger Souza, Nanou Garcia. Moins connu qu'Oskar Schindler, Aristides de Sousa Mendes a autant mérité que lui son titre de « Juste parmi les nations ». Consul du Portugal à Bordeaux durant l'Occupation, il permit à plus de trente mille personnes, dont dix mille juifs, d'échapper aux nazis, en leur attribuant à tour de bras, en juin 1940, des visas permettant de fuir vers Lisbonne. Si la mise en scène est un peu plate et les dialogues parfois trop explicatifs, ce téléfilm a plus de souffle et de chair qu'un simple docu-fiction. L'impeccable Bernard Le Coq apporte une profonde humanité à ce diplomate issu d'une famille catholique et monarchiste, père de quatorze enfants, que rien ne prédisposait à accomplir ces actes d'héroïsme, si ce n'est un attachement indéfectible à l'idée de justice et à la devise de la République française.