Dernier voyage vers Saturne

Arte
11/08/18 ~ 14:05 - 15:00

15 septembre 2017, au Jet Propulsion Laboratory de la Nasa aux Etats-Unis, des centaines de coéquipiers de la mission Cassini-Huygens sont rassemblés pour un dernier adieu à la sonde qui a exploré Saturne, ses soixante-deux lunes et ses illustres anneaux pendant près de treize ans. Arrivée en 2004 dans le système saturnien après un voyage de sept ans, Cassini achève sa course. Dans une ultime traversée, elle doit recueillir des données sur un territoire inconnu, situé entre la planète et ses anneaux, avant de se désintégrer dans l'atmosphère de la géante gazeuse. Ce documentaire revient sur les innombrables découvertes des ingénieurs de la Nasa, mobilisés chaque minute pendant plus de vingt ans aux côtés de leurs confrères de l'Agence spatiale européenne et de l'Agence spatiale italienne. Critique : C’est la reine de beauté du Système solaire. Avec ses innombrables anneaux visibles à des années-lumière et ses soixante-deux satellites, Saturne a de quoi justifier les projets spatiaux les plus ambitieux. Pour sonder les mystères de cette géante gazeuse, une équipe américano-européenne a achevé la fabrication d’un engin spatial en 1997. Nom de code : sonde Cassini. Sa mission, si elle l’accepte : rallier le système saturnien en sept ans pour explorer plusieurs satellites de la planète (Titan, Encelade…) et, dans un ultime effort, recueillir des données sur un territoire inconnu situé entre l’atmosphère de Saturne et ses anneaux. En fin de course, cette sonde s’autodétruira. Au cours de sa longue existence (à l’échelle d’une sonde) achevée en septembre 2017, Cassini aura notamment rapporté des indices permettant d’imaginer une forme de vie dans le système de Saturne. Ce documentaire n’est pas uniquement le récit d’une épopée scientifique, car non seulement il donne à voir des clichés dignes de films de science-fiction, mais il démontre qu’émotions et technique peuvent être étroitement liées. Il est touchant de voir à quel point l’équipe internationale ayant suivi la sonde Cassini s’est attachée à son « bébé », le voyant s’éloigner et vieillir, risquant sa carcasse métallique pour transmettre des informations cruciales, avant de « se suicider » en se précipitant dans l’atmo–sphère de Saturne.
 
Chargement...
Chargement...