Dance or Die

Arte
17/01/21 ~ 05:55 - 06:50

Comme un défi lancé à Daech, Ahmad Joudeh s'est fait tatouer "Dance or die " au creux de la nuque, trois mots symboliques comme une arme pour résister à la barbarie. Elevé entre Palmyre et Damas, le jeune danseur classique a tout perdu entre la guerre et l'avancée de l'Etat islamique. Celui que l'on surnomme "le Billy Elliot syrien" s'est fait connaître sur internet où on le voit se mouvoir dans les ruines de Palmyre. Depuis, Ahmad a quitté son pays pour les Pays-Bas où il poursuit sa formation au sein du prestigieux ballet national d'Amsterdam. Ce documentaire, récompensé d'un Emmy Award en 2019. retrace l'odyssée de ce jeune homme, mêlant l'art à l'engagement politique.