Confidences trop intimes

Canal+
21/11/18 ~ 01:30 - 03:10

Une jeune femme mal mariée se trompe de porte et prend pour un psy un conseiller fiscal coincé. Marivaudage relativement inspiré, où les comédiens font merveille : Fabrice Luchini est béat devant Sandrine Bonnaire, plus mûre, plus sombre – et nous aussi. Critique : | Genre : quiproquo. L'un est conseiller fiscal ; l'autre, une jeune femme en proie à des problèmes de couple. Elle se trompe de porte, croit débarquer chez un psy, il n'ose la détromper, pris au piège de son imposture. Le scénario de Jérôme Tonnerre a le bon goût de dépasser ce quiproquo : très vite s'installe une relation librement consentie, et peu à peu le manipulateur perd de sa superbe... Cinéma de dialogues, cinéma d'acteurs : Luchini a l'art de paraître baba devant la belle Sandrine. On le comprend : plus mûre, plus sombre, la comédienne réussit à faire subtilement évoluer son personnage. On retrouve ici la veine de Monsieur Hire : même rencontre improbable de deux destins solitaires. L'épilogue était alors tragique ; ici, Leconte cède au happy end. Il n'en reste pas moins que ce film modeste est un des plus justes qu'il ait tournés. — Aurélien Ferenczi
 
Chargement...
Chargement...