Captain Marvel

Canal+
12/04/20 ~ 16:25 - 18:30

Carol Danvers découvre un jour ses super-pouvoirs et ne sait absolument pas d'où ils viennent. Elle a d'ailleurs tout oublié de son passé. Les Skrulls, des extra-terrestres, débarquent sur Terre afin de l'envahir. Ils disposent d'une arme redoutable, celle de prendre n'importe-qu'elle apparence. Carol Danvers, devenue Captain Marvel, propose ses services à Nick Fury. Elle se joint au Krees, des soldats d'élite aux pouvoirs surnaturels et mené par Mar-Vell. Afin de maîtriser complètement ses pouvoirs, elle commence son entraînement auprès d'eux... - Critique : Nouvelle venue dans l’univers monstre des héros Marvel, cette intrépide « capitaine » s’impose d’emblée : une présence électrique, littéralement… Les mains saturées d’énergie bleutée, Carol Danvers, dite « Vers », distribue des beignes cosmiques à qui lui cherche des noises… Et les candidats sont nombreux, dans ce divertissement haletant qui nous mène des confins de l’espace à cette bonne vieille Terre, décidément toujours menacée, d’un épisode des Avengers à l’autre, par toutes sortes d’exo-fripouilles galactiques plus ou moins verdâtres. Cette fois, notre planète bleue se retrouve prise dans une guerre ancestrale entre les Kree (beaux, fiers, musclés, la preuve : ils ont embauché Jude Law) et les Skrulls (le ­quota verdâtre, c’est eux). Mais les choses sont-elles ce qu’elles paraissent ? Et qui est vraiment Vers ? Même les spectateurs les moins familiers de ce monde pourront apprécier cette aventure bien ficelée, servie avec toutes les attractions habituelles : aliens, action, dérision, foison d’effets spéciaux et de références malicieuses… On y voit ainsi l’une des dernières apparitions clins d’œil (on appelle ça un caméo) du vénérable Stan Lee, le fameux créateur des comics, disparu en 2018. Surtout, on applaudit l’entrée fracassante de la comédienne Brie Larson dans le catalogue des Avengers : elle est parfaite en superhéroïne de l’ère post-#MeToo, féministe en combi rejetant l’emprise du manipulateur mâle (toutes planètes d’origine confondues) avec autant de vigueur et de charisme que d’humour. Wonder Woman, sa concurrente de chez DC Comics, doit se sentir moins seule.