Brexit, les coulisses d'un divorce

France 5
02/04/19 ~ 20:50 - 22:00

Pour la première fois de l'histoire du projet européen, un pays se retire de l'Union, provoquant des répercussions fondamentales sur l'avenir du Royaume-Uni et de millions d'Européens. Comment a-t-on pu en arriver-là ? Thomas Johnson réalisateur français de mère anglaise et de père australien, et Eric Albert, journaliste du «Monde» à Londres, sont partis à la rencontre des Britanniques, mais aussi des grandes figures politiques qui ont agi dans les coulisses de ce Brexit. L'occasion également de revenir sur les mensonges, fake news et blocages politiques qui ont pu favoriser le résultat du référendum, mais aussi d'interroger plus en profondeur les racines du «Leave» dans plus de cinquante années de relations compliquées entre Royaume Uni et l'Europe. Critique : Aura-t-il fallu le Brexit pour que les Britanniques se sentent enfin européens ? C’est la question, paradoxale, que semble poser ce bouillant documentaire, dans une séquence où il nous montre des marées de drapeaux étoilés envahir les rues de Londres, lors des manifs des « remainers » fin 2018. Mais hormis cette courte bouffée d’optimisme — que confirmeront peut-être les évolutions futures de l’actualité —, le constat que dresse le film est accablant. Royaume-Uni et Europe forment un couple décidément impossible. A l’image du couple Mathilde (Ardant)/Bernard (Depardieu) dans le film de Truffaut La Femme d’à côté : impossible de vivre ensemble, impossible de se séparer. Et les racines du mal viennent de loin. Il faut fouiller dans l’héritage du Commonwealth ou les positions de Churchill après 1945 pour bien saisir toute cette ambiguïté, ce que les réalisateurs analysent ici très bien. Ce film est donc la chronique d’un double divorce : celui entre Londres et Bruxelles, et celui à l’intérieur même du Royaume-uni, que le référendum du 23 juin 2016 a fracturé en deux. Pour étayer son propos, ouvertement europhile, il en appelle à des témoignages recueillis à la fois dans l’Europe d’en bas (un cousin du réalisateur rencontré dans un pub, sa maman qui vit dans les Alpes…) et dans celle d’en haut (les Moscovici, Barnier, Farage, Blair et Hollande). Il décrit aussi avec minutie les stratégies mises en œuvre pendant la campagne par chacun des deux camps. Avec, parfois, il est vrai, une tendance un peu facile à qualifier de fake news tout argument mis en avant par les partisans du « leave ». Mais l’humour british vient sauver la mise : les clips qui brocardent les illusions naïves de ces « brexiters » sont franchement hilarants.   Suivi d’un débat animé par Marina Carrère d’Encausse, avec Sophie Fay, chef du service économie de L’Obs ; Philip Turle, journaliste britannique ; Patrick Martin-Genier, auteur de L’Europe a-t-elle un avenir ? et Agnès-Catherine Poirier, correspondante à Londres pour Marianne.