Brésil, le nouveau visage de Pomerode

Arte
22/05/18 ~ 12:05 - 12:50

A Pomerode, au Brésil, la polka et la Currywurst sont à l'honneur. La localité compte plus de 70% de descendants de colons allemands, venus de Poméranie au XIXe siècle. Critique : Existe-t-il deux pays plus différents que le Brésil et l’Allemagne ? Pourtant, dans l’Etat de Santa Catarina, au sud du premier, existe une petite communauté qui mêle harmonieusement les deux cultures. A Pomerode, entre 70 et 80 % de la population descend de colons allemands venus de Poméranie dans la seconde moitié du xixe siècle. Nombre d’entre eux sont bilingues et perpétuent la culture de leurs ancêtres, célébrant chaque année leur ascendance dans une grande fête où se mêlent currywurst et culottes de cuir bavaroises. C’est à la rencontre de ces Brésiliens un peu particuliers qu’est parti le réalisateur de ce documentaire. Hélas, cette visite en terre brésilo-­allemande n’a rien de très passionnant. Une fois actée la persistance d’une culture germanique dans ce lieu reculé, Albert Knechtel n’a plus grand-chose à dire. On suit un guide touristique passionné par l’histoire de la ville, un couple âgé qui cuisine des streusels aux pommes en rêvant d’Allemagne, un concours de mangeurs de saucisses, un autre de buveurs de bière, mais l’ensemble manque cruellement de profondeur. La thématique du métissage et de l’intégration au Brésil, pays à la culture multiple, dont la moitié des deux cents millions d’habitants est d’origine africaine, est à peine esquissée. Reste une sorte de dépliant touristique pour la ville de Pomerode, présentée comme un parfait éden isolé au milieu de la jungle. Peu convaincant.