Arlington Road

Arte
10/01/21 ~ 20:55 - 22:50

Dans la banlieue résidentielle de Washington. Très ébranlé par la mort brutale de son épouse, Michael Faraday, universitaire et spécialiste du terrorisme international, tente tant bien que mal de reconstruire sa vie. Brooke Wolfe, sa nouvelle compagne, l'aide du mieux qu'elle peut à élever son fils, Grant. Faraday se lie bientôt d'amitié avec ses nouveaux voisins, Oliver et Cheryl Lang, des gens charmants, parents de deux jeunes enfants. Peu à peu, cependant, l'expert qui sommeille en lui se réveille. Les Lang sont-ils vraiment les braves gens qu'ils semblent être ? Une rapide enquête le convainc que le couple trame de sinistres projets... - Critique : Bien sûr, il y a, vers la fin, l’inévitable course-poursuite en voitures sans laquelle un film d’aventures américain ne serait pas ce qu’il est. Bien sûr, le scénario laisse assez vite pressentir que les voisins de Jeff Bridges ne sont pas aussi nets qu’ils voudraient le faire croire. C’est un couple habitant Arlington Road, une rue tranquille de la banlieue de Washington. Un couple qui rappelle les « méchants » que filmait Alfred Hitchcock, un rien trop gentils pour être honnêtes, un rien trop souriants pour ne pas être très inquiétants. Mais il y a d’autres réminiscences hitchcockiennes, comme cette scène où Bridges, en dépit de l’opposition d’une fillette au regard dur, s’introduit dans la maison de ces voisins afin de savoir si, oui ou non, ils sont les dangereux criminels qu’il soupçonne. Et aussi ce bref moment où beaucoup est dit à partir d’un petit détail : le héros détecte une froissure intrigante sur un plan d’architecte, et il est alors surpris par la suspecte, laquelle dissimule, sous une amabilité un rien forcée, son agacement de voir son cher voisin deviner la vérité… Le réalisateur mélange les vieilles recettes et les trouvailles et signe un thriller plutôt réussi.