Apocalypse : la paix impossible, 1918-1926

France 2
11/11/18 ~ 21:10 - 22:40

11 novembre 1918. Le monde sort du plus terrible conflit jamais connu. Alors que les dirigeants des pays vainqueurs bâtissent un nouvel ordre planétaire, les peuples traumatisés s'efforcent de revivre. Dans les années suivant la guerre, les empires russe, allemand, austro-hongrois et ottoman éclatent, les monnaies s'affolent, les peuples fuient la misère. Sans tarder, la haine, la peur et la rancoeur ressurgissent des profondeurs des sociétés et conduisent le monde au bord d'une nouvelle apocalypse. Critique : 11 novembre 1918. Enfin, la guerre est finie. Mais peut-on parler de paix pour autant ? L’Autriche-Hongrie, l’Empire ottoman explosent. Tandis que la Russie, aux mains des bolcheviks, connaît une atroce guerre civile, des réfugiés affluent à ­travers l’Europe, fuyant la misère et la ­famine. La grippe espagnole fait des ravages : vingt millions de morts, davantage que pendant la guerre. Le traité de Versailles, sous l’impulsion de la France, écrase l’Allemagne et y plante les germes d’un ressentiment durable. Et alors que les nationalismes s’exacerbent partout en Europe, les futurs chefs de guerre préparent leurs armes… La formule de la ­série Apocalypse est désormais éprouvée : frapper vite et fort, à l’aide d’images d’archives souvent exceptionnelles ­(colorisées pour l’occasion) et d’un montage ultra-dynamique, qui ne laisse guère de place aux nuances. C’est prenant et rythmé comme un film d’action bien ficelé. Mais on sort presque hagard de cette heure et demie qui prétend résumer à grands traits la période allant de 1918 à 1926 : les gueules cassées, les débuts du fascisme italien, l’isolationnisme américain, les divisions du Proche-Orient, l’ascension de Hitler, l’apparition du jazz, ou encore la guerre du Rif sont à peine abordés. Pas sûr qu’on ait retenu grand-chose une fois le film terminé.
 
Chargement...
Chargement...