Antibiotiques, la fin du miracle ?

Arte
05/04/19 ~ 09:25 - 11:15

A la source de la médecine moderne, les antibiotiques ont offert jusqu'ici un moyen quasi miraculeux de lutter contre les bactéries infectieuses. Mais leur usage abusif, qui voit décliner inéluctablement leur efficacité, pose un problème de santé majeur. En cause : l'élevage moderne, qui bourre d'antibiotiques (les mêmes que ceux administrés aux humains) la nourriture donnée aux bêtes, pour accélérer leur croissance. Aujourd'hui, aux Etats-Unis, 80% de la production d'antibiotiques est ainsi destinée aux élevages. Les animaux finissant dans nos assiettes, le corps développe une accoutumance accrue face aux médicaments, rendant leur utilisation totalement inefficace. Tous les continents sont concernés. Critique : Les antibiotiques, c’est pas automatique. Ce slogan de 2002, répété à l’envie, n’a jamais autant été d’actualité. « Si nous ne faisons rien contre la résistance aux antimicrobiens, d’ici trente-cinq ans, dix millions de personnes pourront en mourir chaque année », prévient Jim O’Neill, ancien membre du gouvernement du Royaume-Uni et auteur d’un rapport sur l’antibiorésistance. Oui, les bactéries ripostent et mettent en place des mécanismes de défense qui rendent inefficace tout traitement. Et le phénomène prend de l’ampleur. En cause ? L’élevage moderne, qui recourt massivement aux antibiotiques — similaires à ceux donnés aux humains — pour favoriser la croissance des bêtes. Aux Etats-Unis, 80 % des doses sont incorporées dans la nourriture des animaux destinés à la consommation. Un business qui profite surtout aux industries pharmaceutiques : 13 milliards de dollars de chiffre d’affaires ces dernières années. Ce documentaire fouillé ne se contente pas de dresser un constat alarmant, en parcourant la planète. Pour nous faire comprendre la gravité de « cette crise mondiale », le réalisateur fait intervenir agriculteurs, scientifiques, médecins, malades. Tous avancent des solutions. Encore faut-il prendre conscience que ce défi, politique et économique, est bien réel.   Suivi d’un débat animé par Emilie Aubry et du documentaire Maladies chroniques, les enfants aussi ?