America

Arte
04/11/20 ~ 00:15 - 01:40

En novembre 2016, l'Amérique s'apprête à élire Donald Trump président. Dans l'état de l'Arizona, des jeunes, des vieux, à la vie difficile et tous nostalgiques de la grandeur passée de l’Amérique témoignent et expliquent leur choix. Vivant dans une petite ville située sur la fameuse route 66, ils sont fans d’armes de toutes sortes, qu’ils exhibent avec fierté et soignent comme leurs propres enfants. Certains donneront une arme à leur fils à 5 ans, tout dépendra de sa "maturité"… - Critique : George est un barbu grassouillet et souriant qui pose, tout fier, avec ses « jouets », comme il dit : une quarantaine de fusils et carabines, alignés contre les murs. Pas très loin, Sandy, ex-vétérante du Vietnam, perdue dans son vaste fauteuil, détaille les charmes d’un Ruger .22 à huit coups, qu’elle a baptisé « Beauté noire » et dont elle ne se sépare jamais… Claus Drexel (Au bord du monde, magnifique portrait de SDF parisiens, en 2013) et son complice le photographe Sylvain Leser débarquent à Seligman, bourgade de quatre cent cinquante habitants au fin fond de l’Arizona — pas très loin, mais à l’écart, de la mythique route 66 —, un mois avant les élections de novembre 2016. Le cinéaste a l’art de créer une empathie avec les êtres qu’il rencontre, même si les silhouettes d’America semblent toutes sorties d’un film de Raoul Walsh ou de Howard Hawks. New York est loin, avec ses contestataires mondains. Washington est vu comme tout pourri, avec ses politiciens affairistes. L’Amérique éternelle, celle des ex-pionniers et des derniers cow-boys, celle qui préférerait sûrement voir des profs armés que des élèves désarmés, est là. Fascinante et terrifiante… Ce documentaire est le dernier d’une soirée spéciale élection présidentielle américaine.