Selon Thomas, diffusion du 18/05/18

Canal+
18/05/18 ~ 03:30 - 03:50
Attention, cette diffusion est terminée. Pour voir la prochaine diffusion de "Selon Thomas", cliquez ici.

Le comédien Thomas Ngijol pose un regard personnel sur l'actualité et l'air du temps. En six émissions de 26 minutes, il alterne des magnétos de fiction et des plateaux en public, abordant des thèmes variés. Chaque émission se termine en musique, par un live interprété par des artistes en vogue. Critique : L’affaire Weinstein, les bobos, le racisme, les caïds de cité qui se prennent pour des mafiosi à force de regarder la série Gomorra, l’élection d’Emmanuel Macron… : tout est propre à inspirer Thomas Ngijol, qui s’était déjà prêté au commentaire d’actualité dans une chronique pour Le grand journal. Revoilà l’humoriste-réalisateur (Fastlife) et comédien, à domicile sur Canal+, avec la production d’une collection de six émissions de vingt-six minutes livrant sa vision du monde. Propulsé à ses débuts par le Jamel Comedy Club, Thomas Ngijol aime les planches et excelle dans le stand-up. Sur le plateau, l’acteur, gobelet à la main, démarre en échangeant avec le public. Suivent, dans les images que nous avons pu visionner, une parodie et une mini-fiction dans lesquelles Thomas Ngijol interprète tous les rôles, du présentateur sportif qui pète un boulon en direct au vieux crooner, entre tristesse et amertume, qui revisite — en franglais et au deuxième degré — « l’histoire de la musique black considérée que lorsqu’elle est jouée par un Blanc ». Au passage, l’entertainer a ressorti des archives saignantes de Dorothée, qui n’hésitait pas à placer un singe devant une console de mixage… Enfin, un artiste en live (Orelsan, le duo Ibeyi, Eddy de Pretto…) vient clôturer le show. Loin de la machine à vannes et des grosses barres de rire, Thomas Ngijol déploie ses capacités de jeu et appuie là où ça fait mal. A découvrir et à suivre durant cinq semaines.