Godzilla II : roi des monstres, diffusion du 13/04/20

Canal+
13/04/20 ~ 14:50 - 16:55

Les Humains tentent de survivre quand des monstres titanesques débarquent sur Terre. Bientôt, une lutte de pouvoir s'instaure entre les différentes créatures. Godzilla affronte Mothra, un papillon géant, Rodan, un ptérosaure mutant, et le redoutable et effrayant King Ghidorah, un dragon à trois têtes, avec des ailes de chauve-souris et deux queues. Les docteur Emma Russell, Ishiro Serizawa, Chen, Stanton et Vivienne Graham vont tout tenter, alerter les autorités pour mettre ces créatures hors d'état de nuire... - Critique : Confiée à un tâcheron, cette suite constitue le parent pauvre du MonsterVerse, univers de fiction Warner à base de monstres géants, composé de Godzilla (Gareth Edwards, 2014) et de Kong : Skull Island (Jordan Vogt-Roberts, 2017) — avant l’affrontement du dinosaure et du gorille, prévu cette année. Le film ne propose ni l’ambiance de fin du monde du premier, ni les collages pop du second, ni, bien sûr, le charme kitsch des productions japonaises Toho des années 1950, où des comédiens déguisés en bestioles détruisaient des villes miniatures. Godzilla II se réduit à une bouillie numérique, indigne de son budget de 170 millions de dollars. Michael Dougherty n’adopte pas le point de vue des créatures, encore moins celui des survivants, mais celui de scientifiques et de militaires qui bavassent à n’en plus finir dans leurs postes de commandement, suivant l’action sur divers écrans… Qu’observent-ils ? Le lézard radioactif, allié au papillon géant Mothra, se bagarrer contre Monstre Zéro, hydre à trois têtes. Le scénario infantile se double d’un discours malthusien : déplaisante vision d’une humanité régulée par les titans (c’est-à-dire exterminée), pour que la nature reprenne ses droits. On a connu écologie plus constructive.