Alita : Battle Angel, diffusion du 13/04/20

Canal+
13/04/20 ~ 12:50 - 14:50

Gally/Alita se réveille, amnésique, dans une chambre d'enfant. Elle découvre avec stupeur qu'elle est vivante, qu'elle a un corps. Etonnée, elle tente de se lever et marche difficilement jusqu'au miroir où elle se voit pour la première fois. Elle a été trouvée par le docteur Ido. A Iron City, elle se découvre des capacités physiques incroyables et rencontre Hugo, lequel est fasciné par le corps en ivoire de Alita. Le jeune homme avoue qu'il travaille de temps en temps pour Ido et s'en va en lui promettant de se revoir. Alors qu'elle se pose des questions sur ses origines, elle est bientôt pourchassé par Vector et ses sbires... - Critique : Les films américains à grand spectacle ont fini par standardiser l’imaginaire futuriste. Mais la résistance est là : après l’original Ready Player One (2018), de Spielberg, voici une aventure dans le xxvie siècle. Dans une mégalopole aux airs de camp de réfugiés, un réparateur de ­cyborgs redonne vie à une jeune fille dont le corps mécanique a été détruit. Alita va devenir une justicière angélique, prête à affronter les complices d’un mystérieux tyran… Adaptée d’un manga, cette énorme production a été pilotée par James Cameron et sa passion pour les machines (depuis Terminator, en 1984) et les défis visuels et des histoires d’amour à l’échelle cosmique. Quand le cœur d’acier d’Alita se met à battre pour un simple mortel, c’est elle qui vient au secours du jeune garçon : comme dans Avatar (2009), la femme est la plus forte. Robert Rodriguez retrouve la veine de Spy Kids (2001) et un élan juvénile qui rend la naïveté charmante. Cela rappelle les films de science-fiction des années 1980 ou 1990, qui favorisaient, plus encore que les effets spéciaux, l’amusement. Une bouffée d’air frais.